Expérimentation en France- clubs de l'iriv & comités de pilotage

L'approche du REVALUE doit être testée auprès de 50 migrants et/ou réfugiés en France et dans chacun des 5 pays du projet.

Une série de tests est organisée depuis septembre 2017 par l'équipe de l'iriv- en partenariat avec France Terre d'Asile (septembre-décembre 2017) puis avec l'association Maavar (centre social à Sarcelles) depuis janvier 2018. L'objet de ce test est d'expérimenter l'outil ReStart (IO1), d'apporter toutes les informations utiles sur l'étape en 3 étapes (proposées par le portfolio Migrapass) et enrichie par les apports des projets Allinhe (VAE ), et les apprentissages linguistiques (Vintage).

En particulier, des informations actualisées sur les manières d'améliorer son niveau linguistique est proposée  comme la mise en ligne des cours de français réalisés par l'Alliance française en partenariat avec Radio France internationale (RFI). Ce dispositif de formation en ligne est proposé par la Direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN). Il couvre les niveaux A1 à B1 du CECRL. Les MOOC sont disponibles sur la plateforme France Université Numérique https://www.fun-mooc.fr (information de la Préfecture de Pris, février 2018).

Voici le détail des sessions proposées par iriv conseil depuis septembre 2017, à la Cité des Métiers

1-  depuis mars 2018 avec l'association Français langue d'accueil (Paris, XIIème arrondissement), qui accompagne des demandeurs d'asile et des réfugiés pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle
  
2- depuis janvier 2018 avec l'association Maavar (Sarcelles, Val d'Oise), une version actualisée de l'outil est à nouveau testée auprès d'un nouveau groupe composé de personnes migrantes et de professionnels les accompagnant.  La combinaison des deux profils (apprenants et professionnels travaillant avec eux) est essentielle à l'expérimentation.
1.1 mercredi 17 janvier 2018 - présentation générale de l'outil ReStart
1.2 mercredi 14 février 2018- rappel du processus en insistant sur l'expérience



Depuis janvier 2018 l'association Maavar (Sarcelles, Val d'Oise) a envoyé une équipe motivée et impliquée rejointe depuis mars par l'association parisienne Français Langue d'Accueil

club Cité des Métiers mars 2018- équipe de l'association Maavar et de Français Langue d'Accueil
club Cité des Métiers mars 2018- équipe de l'association Maavar et de
Français Langue d'Accueil

3- de septembre à décembre 2017 en partenariat avec l'association France Terre d'Asile (19ème arrondissement) qui accompagne un groupe de réfugiés vers l'emploi.
3.1- Mercredi 20 septembre- présentation du projet REVALUE  & approche du portfolio (Migrapass).
3.2-Mercredi 18 octobre- de l’expérience à la compétence- traduire une expérience en termes de compétences (avec un accent sur les compétences clés)pour des publics demandeurs d'asile & réfugiés 3-
3.3- Mercredi  22 novembre- plan d’action (marché du travail, formation ou VAE)en fonction de son statut 4-
3.4- Mercredi 20 décembre- évaluation des sessions et de ses démarches depuis septembre- évaluation & auto-évaluation

Entre chaque club mensuel, le groupe  est accompagné par des intervenants sociaux dans ses démarches professionnelles. Après chaque club, les supports pédagogiques sont adressés aux participants ainsi que des conseils supplémentaires pour améliorer  leur français - expression orale & compréhension & expression écrite, il leur est recommandé
1- de consulter :  les acteurs clés des apprentissages linguistiques en France & Ile de France présentés sur : http://www.vintage-language.fr/ et en particulier : les ateliers hebdomadaires du FISPE - www.fispe.fr  ;
2- de participer à l’espace d’auto-formation de la Bibliothèque de la Cité des Métiers et/ou aux cours pour adultes de la Mairie de Paris- CMA.
Lucille Nouri, intervenante à France Terre d'asile, Mariama, Maryam, Chérif et Tigani, octobre 2017

Samira, co-animatrice du club, Marina et Yunes

Novembre 2017 à la Cité des métiers de Paris -club- plan d'action ( marché du travail, formation ou VAE) en fonction de son statut, comme dans  chaque session, un tour de table a été effectué pour que les apprenants puissent se présenter puisque le club avait accueilli de nouveaux arrivants. L'objet et les objectifs du projet REVaLUE ont été rappelée pour les personnes absentes lors du précédent club organisé en octobre 2017. L'outil Restart a également été rappelé. Il s'agit d'un outil inspiré du portfolio Migrapass  (portfolio pour valoriser les compétences migratoires), enrichi par l'approche Key Tutors (méthode pour permettre aux tuteurs de former des apprenants éloignés de l'emploi ou de la formation à l'approche par compétence) et complété par l'approche Vintage. L'outil a été testé en France et dans les 4 pays autres pays partenaires. Lors de cette session, les apprenants on eu l'occasion de prendre connaissance des différentes étapes afin de décrire une expérience professionnelle et observer  les différents outils et méthodes mis en place afin d'exprimer son expérience en termes de compétences.




Octobre 2017 à la Cité des métiers de Paris. club- de l'expérience à la compétence traduire une expérience en termes de compétences ( avec un accent sur les compétences clés)  pour des publics demandeurs d'asile & réfugiésLors de ce ce focus groupe, les participants ont pu se présenter et ainsi évoquer leur parcours migratoire. Cela a permis d'observer une diversité dans les profils. Au cours de cette session, l'iriv a rappelé l'objet ainsi que les objectifs du projet REVaLUE. Divers points ont été abordées: bien élaborer son CV et ne pas oublier de mentionner l'expérience bénévole et améliorer les compétences acquises et développées, explication de l'outil Restart (inspiré de l'outil Migrapass) qui est un guide des systèmes d'éducation pour évaluer le niveau éducatif des réfugiés et dont l'objectif est d'identifier et d'évaluer les compétences. Le résultat attendues un CV certifié par iriv conseil.De plus, il a été conseillé aux apprenants de s'adresser à des organismes spécialisés dans l'évaluation du niveau de diplôme ou de qualification. Aussi, il serait nécessaire et très utile  pour les apprenants de réaliser un test linguistique afin d'évaluer leur niveau de français puisque une maîtrise correcte de la langue constitue une première étape pour l'accès à un emploi.




Deux focus groups ont été organisés en 2017 par les partenaires français- iriv conseil (Cité des Métiers) & FISPE (MDA 17)

1- En juillet 2017 à la Maison des associations du 17ème arrondissement (un après-midi). Il a  rassemblé des représentants d’associations travaillant avec les réfugiés:France Terre d’Asile, Théâtre tremplin, Kolone, Singa, Aurore, Paroles Voyageuses... ainsi que des structures de formations professionnelles ou d’hébergement: CIEP, Samu social, SOS Solidarité. Plusieurs points ont été soulignés: une collaboration avec l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) serait très utile pour éviter une exclusion du sol français des réfugiés accompagnés par le REVaLUE ; la formation du REVaLUE doit être combinée avec d’autres formations proposées par d’autres associations ; une information des entreprises sur le CV certifié pourrait faciliter l'insertion professionnelle des réfugiés ; le CV européen en anglais, valable pour tous les pays européens pour les réfugiés et migrants, devrait leur permettre  de trouver plus facilement du travail sur les marchés du travail de l’Union Européenne.

2- En janvier 2017 à la Cité des Métiers (deux journées) - le premier jour était consacré à une présentation des principaux acteurs clés à Paris accueillant des réfugiés et demandeurs d'asile- préfecture de Paris, Mairie de Paris, Cité des Métiers, association Kolone, association Cedre (travaillant avec le Secours catholique) ; le deuxième jour était dédié aux apprentissages linguistiques avec des acteurs clés dans ce domaine- Co-Alternatives, Emmaüs Solidarité, FISPE...Tous les acteurs présents ont insisté sur la nécessité d'un accompagnement particulier pour les publics réfugiés, et surtout demandeurs d'asile. La question des apprentissages linguistiques est essentielle- les cours proposés par l'OFII ne sont pas suffisants. Les publics migrants et/ou réfugiés doivent compléter ces cours par d'autres moyens- autoformation en ligne ou à la Cité des Métiers, cours de conversation française dans les associations, cours municipaux pour adultes...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire